22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 10:59

Inspire-9.jpg


L’autre soir avec les copains il s’est passé un truc bouleversant. Il a suffi de quelques minutes et bim, on s’est pris une grosse claque dans la gueule, le genre qui prévient pas tu sais, le genre que sur le coup t’as pas trop mal, c’est après.

L’autre soir il y avait Brahim, il me fait beaucoup rire Brahim, j’aime beaucoup ce type-là, y a quelque chose chez lui qui a à voir avec la sagesse.

L'autre soir avec les copains, on s’est sentis vieux. On était à une soirée étudiante et je ne sais pas, je crois qu’il ne faudrait pas s’infliger ça, faudrait pas aller dans des soirées étudiantes quand t’es plus étudiant, faudrait pas parce qu’il y a comme une sorte de décalage entre eux et toi, une fracture, un truc impalpable et indicible mais pourtant bien là dans l’air et dans le temps.

Et depuis je me demande, à partir de quand on est vieux ? Tu crois qu’il y a une date ? À partir de quand on devient des vieux cons sans rêves ? C'est quand qu'on n’y croit plus ?

J’ai dit à Christophe hier soir, « j’aimerais bien que tu sois dans ma tête, juste cinq minutes, que tu vois les choses comme je les vois », et plus globalement j’aimerais que personne ne cesse d’y croire jamais.

Mais faut pas se leurrer, un jour on parlera d’avant, de l’ancien temps, on oubliera qu’on défendait des valeurs de gauche et qu’on luttait pour le mariage pour tous, on matera les infos sur TF1 mais y aura plus Jean-Pierre Pernaut non, y aura un autre type à sa place, sûrement un jeune gars ouais, sûrement.

Un jour les Noirs et les Arabes seront des voleurs de pains au chocolat tout ça, l’Homme a la mémoire courte. Juste des bribes, des flashes, des instants choisis.

Moi j'voudrais jamais devenir une vieille conne, j’voudrais aller aux soirées étudiantes et rire, rire jusqu’à plus soif, mettre une sorte de voile sur les choses, des petits mouchoirs comme Canet.

Je sais pas si mater tous les Disney et Kevin McCallister qui fight les casseurs flotteurs c’est nier qu’on vieillit, je sais pas, mais je m’accroche à ça très fort, je veux tout garder, le sapin de Noël, la craie qui grince sur le tableau noir, les tresses africaines de mamie, la première gorgée de bière, la première cuite, les Converse défoncées, les festivals, une soirée avec Isa à parler de la jeunesse en 81, l’espoir et les larmes quand la gauche passe au pouvoir, le khôl qui coule des lendemains de fête quand t’as dormi comme une merde sur un canapé IKEA, être en vie.

L'autre soir on a pris une grosse tarte dans la gueule ouais, et c'est un truc que je fais jamais parce que maman veut pas, mais cette fois-là j'avais baissé la tête, alors elle m'a pas eue.

Je vous embrasse.

Source : Inspirationally


Capture-plein-ecran-23012012-1807091

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Peregrine 30/11/2012 15:11

Salut, je viens de découvrir ton blog via le comm que tu as laissé sur le blog de Marie... Bref, tout ça pour dire qu'il est sympa ton blog aussi et que je crois que je vais aimer te lire
dorénavant.
Pas encore parcouru la totalité de ton blog, mais je l'envisage sérieusement...
Bises ;)

Elisa 30/11/2012 16:52



Oh merci c'est gentil ! Personne n'arrive à la cheville de Marie quand même...


Je t'embrasse.



Miss Blemish 25/11/2012 13:27

C'est avec cet article que je découvre ton blog, et c'est une très belle découverte je trouve.
J'aime beaucoup la manière dont tu écris et je me retrouve dans les "angoisses" que tu décris. Mais je pense que tant qu'on garde "son regard d'enfant" (arrrgh cliché !) on se préserve du passage
dans le camp des "vieilles connes". (par contre, par pitié, au nom de nous toutes, ne passe pas dans le camps des mamies en mini-jupe en cuir et brassières qui inondent les boîtes pour les
post-50tenaires... hein, promis ?)
Bises :)

videdressingdeclo 23/11/2012 14:58

c'est très beau ce que tu écris, et très bien écrit. Merci.

Elisa 23/11/2012 15:18



Merci à toi =)



beauteetc 22/11/2012 23:03

Ahahah, les casseurs flotteurs

Elisa 22/11/2012 23:22



Qui sont devenus les casseurs poisseux !



mimi 22/11/2012 15:19

eh oui on connait tous ce sentiment...mon frangin a 18 ans et je me souviens quand je suis allée fêté son anniv avec ses potes en boîte c'a m'a fait bizarre, je me suis revue au même âge...c'était
il y a pas si longtemps que cela mais forcément on mûrit et on se prend une claque dans la gueule car on se sent vraiment en décalage... Je viens d'avoir 25 ans et ça m'a mis une petite claque je
me suis rendue compte de pas mal de choses...c'est un cap à passer!! mais comme tu dis il ne faut pas oublier de s'enthousiasmer, de vivre les choses, de garder cette pointe de fraicheur quelque
soit notre âge...c'est tellement agréable! biz!

Claire 22/11/2012 14:03

C'est marrant, je suis ton blog depuis longtemps et t'es comme FF Coppola, ton thème récurrent c'est le temps qui passe, c'est toi Peggy Sue ? ;)

Elisa 22/11/2012 14:24



Ahah ! J'ai remarqué aussi oui, but I didn't get married !



myleneuh 22/11/2012 11:21

Ton article m'a beaucoup fait sourire (et pourtant j'ai du mal depuis qu'on m'a enlevé une dent de sagesse) et j'ai juste envie de te faire un calin là

Elisa 22/11/2012 11:55