24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 09:13

3493086 7 7afa guillaume-gallienne bd0a43a92cf45ecd99f9edb8


Salut les copains, j'espère que vous allez bien, t'as voté ?

L’autre jour j’ai enfin vu « Les garçons et Guillaume, à table ! » de Guillaume Gallienne.

J'avais un a priori concernant G. Gallienne, trop élitiste peut-être, sociétaire de la Comédie-Française aux côtés de Podalydès et Laurent Lafitte, acteurs aussi bourgeois que le cinéma français qu’on nous fait bouffer aux cérémonies soporifiques à base de trophées phalliques en or fin...

Bon, j'aime quand même beaucoup le cinéma français et là n'est pas tellement le propos mais on va pas se mentir, le cinéma français il se la raconte un peu, Audiard il se la raconte un peu, Kechiche il se la raconte un peu...y a cette espèce de gravité qu’on ne retrouve pas outre-Atlantique, une théâtralité démesurée. Le cinéma français ne divertit pas, il snobe et questionne.

Sur ce postulat, le film de Guillaume Gallienne, je l’ai pris comme une claque.

On y traite d’identité, thème récurrent depuis quelques années (Kechiche et « La vie d’Adèle »…on y revient), mais différemment. Le film de Gallienne traite d’une identité qui met moins en avant l’orientation sexuelle que la construction, sa propre construction. Gallienne a, via ce film – adaptation cinématographique de la pièce du même nom – exorcisé des années de questionnement sur sa personne et sa place au sein d’une société encore trop rigide.

Issu d'une famille très bourgeoise et conventionnelle, Guillaume aurait pu, comme ses frères, profiter du statut privilégié qu’offre l’argent, mais Guillaume a été « autre ».

Il dresse dans ce film le portrait d’une mère aristocrate et pudique dont il a pendant des années imité les moindres gestes, la coiffure, les mains, la voix. Et si Guillaume s'est autant inspiré de sa mère et des femmes, c'est qu'il croyait ou voulait en être une.

Le titre, « Les garçons et Guillaume, à table ! » n’y est pas pour rien. La nature le destinait à faire du foot et assumer sa virilité, mais cette différenciation permanente entre lui et ses frères a fait naître un doute : si l'on évoque « les garçons » d’une part, et « Guillaume » d’autre part, c'est peut-être que Guillaume n'est pas un garçon ?



Guillaume-Gallienne-son-film-un-vrai-bijou-de-famille visue

 

Alors le soir dans sa chambre, Guillaume se rêve en Sissi impératrice, enroule sa couette autour de la taille et l’attache à l’aide d’une ceinture en rejouant les scènes du film. Envoyé dans un pensionnat de garçons en Angleterre, il est forcé de jouer au rugby, de porter des chemises pas très sexy sur lesquelles il dépose en secret une étole de soie.

A ce refus de virilité, il fallait trouver une raison : Guillaume était sûrement homosexuel.

En sommes-nous toujours là, vraiment ? Toute bizarrerie ou déviance par rapport à ce qu’on appelle la « norme » s’expliquerait-elle forcément par une homosexualité refoulée ?

Le film de Gallienne est fort parce qu’il dénonce, il nous montre que le meilleur moyen de panser la différence, c'est la bienveillance. Et c’est étrange, bien qu’il se soit travesti toute sa vie, Guillaume est dans ce film vraiment lui-même, plus de faux-semblants, plus de masque. 

Ce qui me touche sincèrement, c’est l’engouement pour ce film aux Césars, l’engouement pour « La vie d’Adèle » au Festival de Cannes. Ça nous prouve que le cinéma français d'aujourd'hui, il est tolérance et acceptation de soi, il est justice et liberté.

Je vous embrasse.

Sources : Les photos de Guillaume sont de Ward Ivan Rafik pour le journal Le Monde et de Jean-François Robert pour le magazine Elle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Elisa - dans Cinéma - TV
commenter cet article

commentaires

Farfadette 24/03/2014 14:58

J'ai vu les Césars aussi et le lendemain je suis allée voir ce film qui avait reçu tellement de prix !
Et bien je suis une grande sceptique du cinéma français. Bien sur on fait de bon film mais ils restent encore rares (on est très fort pour les films historiques par contre et j'adore) !

Et en voyant celui la, j'ai pris une claque immense ! Je ne m'attendais pas que le film me prenne autant au coeur !

Après je ne pense pas avoir autre chose a dire tu as tout dit dans l'article !