18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 11:14

tumblr_m4dvypz5YR1r9kyf5o1_500_large.jpg
Rapport au nombril tout ça...et puis j'aime bien cette photo.



La semaine dernière, assises à une terrasse un peu humide et après plusieurs verres, Alice et moi refaisons le monde.

Avec Alice, le débat promet toujours d’être intéressant. Ce jour-là on parle de mecs, on parle des relations en général, et de nos comportements.

On parle et Alice me dit une chose qui m’interpelle, elle me dit qu’au fond, dans une relation, il est toujours question de flatter son égo.

Et à ce moment précis s'opère en moi une prise de conscience : elle a tellement raison.

Dans une relation, amoureuse, amicale ou autre, on cherche toujours à avoir le dessus, on a comme ça une sorte de fierté qui vient prendre le pas sur les sentiments, on écoute son nombril, on fait en sorte qu’il soit bien, à l’aise.

L’égo, il caractérise le Moi, le sujet pensant, l’égo c’est ce machin qui fait que depuis tout petit, on t’apprend à dire « je », c’est une sorte de force qui, face à un élément dicté par la société, le bon sens, la morale, va te forcer à prendre le chemin inverse.

C’est un truc à la fois inhérent et indépendant à l’Etre, parce que ce foutu égo, il fait un peu ce qu’il veut, plus il est surdimensionné, puissant, et plus il devient difficile à maîtriser. A contrario, avec la maturité, l’Etre prend conscience qu’il est souvent préférable de ne pas nourrir cette partie égotique de lui-même, et l’égo, sans nourriture, se sent graduellement mourir.


288160076127605806_2cz9IJpx_f_large1.jpg


Dans la vie de tous les jours, il y a ce comportement un peu étrange que tout le monde adopte, cette peur de la solitude qui fait que l'on a toujours besoin d’attention, besoin de savoir qu’un autre est dépendant de soi, syndrome typique du gars qui va chiner en boîte et de la meuf qui va kiffer se faire draguer sans vraiment l’avouer, parce que ça flatte vachement ton égo cette histoire.

En fait, je crois que l’être humain ne supporte pas la solitude, je crois que l’égo se plait à être entouré d’une foultitude de gens différents, parce qu’on se sent exister à travers eux, notre Moi a tout à coup un sens.

Les autres nous renvoient une certaine image de nous-mêmes, ils nous parlent, on les écoute et cet échange nous donne une consistance, il fait sens et soudain on existe, on est là, vivants.

Mais l'égo il brise un peu les noix quand il se la raconte, tu sais, ce moment où tu postes toutes les photos de tes soirées sur les réseaux sociaux pour bien montrer que t'as une vie trop ouf malade, comportement typique du problème d'égo, du truc pas tout à fait réglé dans ta tête, ce besoin d'exhiber comme ça, gratuitement.

En fait, je crois qu'on ferait mieux de chercher à tuer l'égo, et puis d'ailleurs, c'est un truc très peu scientifique, il n'existe pas physiquement d'organe contenant notre égo, où se situerait-il ? Dans le ventre ? Dans les bras ou les jambes ?

L'égo ne correspond finalement à aucune réalité tangible, il ne vit que dans l'esprit de chacun, comme un boulet qu'on traîne et qui entrave à la fois notre développement personnel et nos relations sociales.

Tmtc qu'en 2012 on a tous un égo de malade, mais je pense qu'il serait bénéfique de tendre à libérer l'Etre de cette perception qui le place au centre de tout, oublier un peu son nombril et sa fierté.

Voilà, tout ça pour dire, les soirées avec Alice, c'est assez cool.


Je vous embrasse.

Source : We heart it

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sandrine 19/06/2012 12:21

Une amie m'a parlé de ton blog, de tes réflexions sur des choses super simples et qu'on ne réalise pas, alors j'ai lu.

En fait, mon amie c'est un peu ton Alice, "s'est opéré en moi une prise de conscience : elle a tellement raison."

Merci.

Elisa 19/06/2012 12:38







myleneuh 19/06/2012 11:53

Tu parles, c'est tout juste si mes parents ont bien voulu m'en filer une part, ils comptaient tout garder pour eux les morfales !

Elisa 19/06/2012 12:03



Hannn les parents indignes ! Mon pauvre mignon machin ♥



myleneuh 18/06/2012 15:27

T'as un don pour écrire des trucs tellement véridiques que j'hoche la tête en te lisant !
Et puis tu dis foultitude

Elisa 19/06/2012 11:51



Tu hoches la tête en bouffant du tiramisu aux fruits ? =) ♥



alice 18/06/2012 13:53

Oh je suis citée sur le blog d'Elisa :-)
Cela dit, je ne pense pas que l'ego soit totalement négatif. Il est important d'avoir un peu d'amour propre, qui te permette de pas te jeter au pied de Jean Connard et lui chanter entre 3 sanglots
"ne me quitte pas".

Elisa 19/06/2012 11:54



Mais en fait, je crois qu'on fait souvent l'amalgame entre l'amour propre ou la dignité, et l'égo. Je crois qu'il y a une différence, là où les deux premiers sont bénéfiques, comme une sorte de
mécanisme de défense, l'égo lui ne sert à rien, c'est de la fierté mal placée, un surplus d'amour de soi un peu malsain. Je crois.



chachahihi 18/06/2012 12:27

comme d'habitude j'adore lire tes textes ma belle
la premiere photo et top je l'adore
gros bisous ma belle

Elisa 18/06/2012 12:31



♥ C'est gentil poupée, merci.


Je t'embrasse fort !