3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 19:24

b08ce7fedcabc40b4b48ce8ae0b9ac62_large.jpeg.jpg

Salut les copains, ça va bien ? La neige, l'hiver tout ça ? 

L'autre soir j’ai maté le dernier spectacle de Jamel, celui de l’an dernier qui s’appelle « Tout sur Jamel ».

En vrai je pensais que j’aimais plus Jamel, parce que tmtc on a tous aimé Jamel à un moment, Jamel avant c’était comme Zinedine Zidane, c’était les frères tout ça, au collège quand t’avais vachement de problèmes avec tes cheveux et que tes potes jouaient beaucoup trop au foot. 

Alors voilà, les références de ma génération c'était Zidane et Jamel.

Et puis je sais pas, Jamel il est devenu vachement célèbre, il a pris le melon et Zidane a foutu le coup de boule de trop et puis tout est parti en vrille.


13780-jamel-debbouze-et-zinedine-zidane-fullscreen-1.jpg

Mais l'autre soir par nostalgie j’ai maté le dernier spectacle de Jamel et on s'est réconcilié.

Le spectacle de Jamel c’était beau quoi, c’était différent, c’était l’histoire du mec qui a grandi à Trappes, du petit rebeu pas trop beau qui est allé au collège Gustave Courbet (sûrement le plus pourri de France mec), c’était l’histoire de ses frères, de sa mère et son père qui n'avaient pas grand-chose et qui achetaient du shampooing aux œufs par cher en bouteilles de 5L.

C’était l’histoire du mec qui se cachait dans sa chambre pour jouer la comédie devant son miroir parce qu’il savait qu'en maths il touchait pas sa bille (expression d'usage courant en 56), et c’était l’histoire du choc des cultures entre la France et le Maroc, quand il a rencontré Mélissa, le choix du prénom de son fils en hommage à Léon Blum tout ça.

Dans le spectacle de Jamel y a toute sa vie, il y parle d’Obama et des blacks de son quartier qui marchaient la tête haute le jour de son élection en 2008, il y parle de l’éducation de son fils entre la culture musulmane et les croyances chrétiennes, il y parle du Comédie Club sur les Grands Boulevards où a joué Stevie Wonder, un truc de guedin quand on y pense, et vraiment ce type-là il m’a touché.

Tu vois j’pensais qu’il était devenu comme les autres à se la raconter, j’pensais qu’il avait oublié d’où il venait parce qu’au train où vont les choses t’as vite fait de renier tes origines, mais Jamel c’est toujours un frère.

À la fin du spectacle y a une série de photos, un truc super court et super fort, on y voit ses parents, jeunes, l'abonnement SNCF tarif famille nombreuse de son père, Jamel et ses frères qui font les beaux gosses, Nicolas Anelka et Zidane, Jamel et sa mère le jour de son mariage, et il dit un truc, un truc qui m'a bouleversé :

« D’où je suis j’ai vraiment la meilleure place, y a des gens de toutes les origines mais surtout de toutes les générations et vous entendre rire en même temps je vous jure que ça fait chaud au coeur, vive la France. »

Jamel dans son spectacle il fait passer un vrai message de tolérance, il dit que dans la vie il a pris son courage à une main et il a réussi, et y a même pas de malaise, les gens rient, les gens applaudissent, et j’suis contente de voir que les choses avancent, que les idées bougent un petit peu.

Voilà, tout ça pour dire que j’aime bien Jamel, c’est un type bien, et puis franchement, Materazzi il le méritait quand même un peu le coup de boule non ? On traite pas les mères c'est quoi cette histoire ?


Je vous embrasse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Elisa - dans Culture
commenter cet article

commentaires

pelin 04/12/2012 15:03

ton post, je sais pas pourquoi, il m'a fait frissonner du début à la fin. J'ai beaucoup aimé le flashback, j'en avais oublié des choses sur ma jeunesse et sur ma génération bras cassés.

Je pense que je vais me visionner le spectacle, et kiffer un peu.. comme à l'ancienne..

Ah, et surtout, n'oublie pas, avant on avait ca aussi .. =)
http://www.youtube.com/watch?v=AcUK2-ZzImQ

Bises
Pelin

Elisa 04/12/2012 18:12



Je danse le mia ♪♫


Merci beaucoup, le flashback c'est ma spécialité je parle de ça beaucoup trop souvent.


Je t'embrasse.



Amandine 04/12/2012 14:37

Tu as très bien retranscrit mon sentiment mais comme toi, malgré tout je reste fidèle à Amélie Nothomb puis j'adore sa plume :)

Flavie 04/12/2012 12:21

Alors j'aimais déjà ton article avant même de lire les dernières lignes et celles-ci m'ont tuée ! hihi
Je vis en Italie depuis 3 ans et de ce coup de boule et de Zidane j'en entends/ai entendu parlé ! Bien sûr qu'il le méritait Materazzi, chose que j'essaye de faire entendre à mon italien de mari...
;-) Bonne journée à toi.

Elisa 04/12/2012 18:13



Je suis sicilienne...mais parfois il faut savoir reconnaître qui a tort et mettre de côté LA FAMILLE ahah