25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 23:01

tumblr_lwu8ly3LmN1qan1eeo1_500_large.jpg
Une photo de Maïwenn parce que ce dont je vais parler a clairement à voir avec son histoire.

 « C'est comme une chanson, dont les paroles semblent familières, des souvenirs, se souvenir, ne jamais oublier ».

J’ai réécouté Menelik par hasard. J’ai réécouté ‘Je me souviens’ et tout à coup j'ai eu une bouffée de réminiscence et je ne sais pas pourquoi, en deux-deux les larmes me sont montées et je revoyais tout.  

Je revoyais la Coupe du Monde 98 et les voisins qui criaient fort, qui criaient sur le balcon d’en face et c'était beau de les voir heureux, je revoyais ce carnet dans lequel j’écrivais des tout petits malheurs qui semblaient insurmontables, ces putains de sachets de bonbons à 2 francs qu’on allait chercher au bureau de tabac, les aprèms à mater les clips sur MTV, les jeunes le poste à l’épaule qui écoutaient les Nèg’Marron, les squats au city stade à regarder les potes se prendre pour Zidane, les Air Max déglinguées et les gros caïds qui avaient des Requin neuves. A cette époque ta réputation se basait vachement sur ta paire de pompes, c'est comme dans Forrest Gump « Maman disait toujours qu'on peut savoir beaucoup de choses sur une personne en voyant ses chaussures ».

En y repensant, le truc dans la chanson de Menelik qui m’a fait beaucoup pleurer, c’est le passage où il dit « pardonne-moi pour la paix que tu ne connais pas », j'ai entendu ça et tout est devenu limpide.

Parce que j'ai depuis des années une douleur dans les tripes qui veut pas partir, j’suis restée kéblo, j’digère pas, grandir tout ça, j’vis pas en paix. Et cette chanson elle me fait à la fois vachement de bien et vachement souffrir.

Je parlais des complexes, et du fait d'être bien dans sa tête, moi mes complexes ils sont basés là-dessus, sur un blocage. Un soir en 2003 j'ai appris un truc un peu grave, un truc grave que la société banalise aujourd'hui, un truc qui a à voir avec le fait qu'on ne s'aime plus. Après avoir passé des années ensemble, on réalise que cette femme et cet homme faisaient semblant, que c'était juste pour de faux. Et ce jour-là j'crois que quelque chose s'est brisé, j'crois que mon coeur a loupé un battement ou un truc, y a des instants comme ça anodins, une fraction de seconde, une parole, qui te bouffent. J'me suis vue tomber du haut d'une falaise, j'ai manqué d'air je crois. Et dans ma tête j'aurai toujours quinze ans, j'ai effacé ce passage de ma vie parce que c'était pas beau, c'était pas un joli chapitre.

Alors ça fait bientôt dix ans que j'ai quinze ans. Ca te rappelle un truc ouais, si tu me crois pas, tar' ta gueule à la récré, tout ça.

Je sais pas, j'crois que ça prend du temps d'être bien dans sa tête.

Alors en attendant j'écoute Menelik et j'revois les potes, le Coca chaud dans la gourde et le goudron qui fume au mois d'août, j'revois ma rue, ma maison. J'y suis retournée il y a quelques semaines, d'autres gens y vivent maintenant, j'aurais voulu rentrer, j'aurais voulu leur dire que c'était chez moi, que sur ce parquet j'avais glissé en collants comme Surya Bonaly, qu'à Noël on mettait le sapin juste là. La peinture bleue de la porte d'entrée était écaillée, et j'ai revu ma mère peindre cette porte, je l'entendais gueuler quand les gosses y balançaient des oeufs pour Halloween.

Le jour où j'pourrai revenir devant la maison sans avoir les mains moites et la gorge serrée, alors j'aurai sûrement trouvé la paix.

Aujourd'hui j'ai vingt-quatre ans, c'est mon anniversaire et c'est étrange, je crois que le temps avance sans moi.


blabla

 

Je vous embrasse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Georges 31/05/2012 09:24

Hyper bien ce texte.
Pfff... J'ai 29, je suis limite dans le même état d'esprit, sans doute que ça ne te rassurera pas...
Ps : J'adore Maiwenn

YoakeNoHime 26/05/2012 16:32

Ben ouais moi c'est pareil je n'en suis clairement pas à ce stade de mariage bébés ou vie active prédéfinie pour le reste de ma vie ... Je ne sais même pas faire une déclaration de revenus c'est
pour dire je suis encore sur le foyer fiscal de ma mère ^^ Mais là tu vois je vais une fois de plus me retrouver sans emploi je fais donc de nouveau devoir faire des recherches dans des secteurs
qui me sont inconnus et qui ne m'intéressent pas je suis encore étudiante je ne peux même pas faire mes études tranquile parfois j'aimerai encore en être quand j'étais dans mon internat à devoir
seulement rendre mes devoirs pour les cours du lendemain ... j'ai clairement pas envie d'avancer mais malheureusement le temps nous dépasse et nos obligations aussi

YoakeNoHime 26/05/2012 15:36

Se retrouver autant dans ce que tu dis et se voir les larmes monter aux yeux rien qu'en lisant tes mots ...
C'est l'effet que m'a fait ton article et je crois que je peux dire que tu n'es pas la seule dans cette situation où tu ne vis pas en paix je ne le suis clairement pas non plus, moi aussi j'ai 24
ans et parfois ça fout les boules de réaliser une telle chose...

Elisa 26/05/2012 16:16



Ca me rassure, on arrive au stade où certains parlent mariage et enfants, et je me sens à des années de ça, tout juste capable de remplir ma déclaration de revenus, je demande tout à ma mère, je
connais rien de la vie d'adulte, et à vrai dire ça m'intéresse pas trop tout ça.


Je t'embrasse.



Elisa 26/05/2012 10:46

Quelle jolie petite fille! Quelle belle écriture! J'aime beaucoup et comprends. Bisous et Joyeux annif!

Elisa 26/05/2012 11:45



♥ Merci.