24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 11:48

tumblr lazkqusjtq1qen0nto1 500 largetumblr m2mxl6MAMu1r3hrtko1 500 large

Le 21 juin, j’étais avec mon ami Christophe, un artiste dépravé qui prend souvent un air grave parce que la vie est difficile pour les rêveurs, tout ça.

On a beaucoup bu et beaucoup ri aussi, et puis il m’a dit quelque chose qui m’a rendue triste.

Vers 2h du matin, assis sur un vieux mur de pierre sous les arcades, il m’a dit « Quand on boit, on s’oublie », et je ne sais pas très bien si c’était l’alcool ou quoi, mais j’ai trouvé ça infiniment dramatique.

Dans mon post sur la « génération Y », je parlais de notre époque, de la jeunesse qui part en lambeaux, engloutie comme ça dans un système qui ne lui fait pas trop de place, et à côté de ça elle va se la coller le soir du 21 juin, avec la Fête de la musique comme prétexte douteux pour s’oublier.

On a croisé un type qui avait fait la guerre, un jeune comme nous, un jeune qui avait tué des tas de gens et qui gardait ça sur la conscience, alors il tentait de s’oublier, beaucoup, et moi j’arrêtais pas de chialer parce que c’était lourd aussi sur mes épaules.

Le 21 juin, ancien évènement festif instauré par la gauche en 82 s’est mué en défonçage collectif. La jeunesse s’y retrouve pour écouter du vieux reggae crados et manger des kebabs, et ça sent l’herbe illégale dans les ruelles sombres.

Alors on a marché jusqu'à un bar bondé où les gens avaient chaud, ça suait et ça sautait sur du ska tout pourri, ça s'était pas lavé les cheveux depuis bien quinze jours et je me suis sentie un peu vieille et pas du tout dans le délire général de ce peuple adepte de marijuana.

La Marie Jeanne c'est so has been mais je crois que sans ça, la joie n’est plus tellement accessible, je crois qu’en 2012 c’est la défonce ou rien.


tumblr_l1m5vdpyBB1qzm7s5o1_500_large.jpg


J’observais comme ça les gens qui semblaient heureux, bourrés mais heureux l’espace d’un instant, et tout ce vacarme puait l’oubli, la nicotine et la bière pas chère.

Dans la rue y'avait des types qui faisaient une reprise navrante de « Smell like teen spirit » et qui s’y croyaient, j’avais envie de leur dire que Kurt Cobain n’était pas tellement un exemple à suivre, j’avais envie de leur dire mais j’étais pas tellement mieux, et puis c’était pas grave, une gorgée de plus et on passe à autre chose.

Alors voilà, en 2012, la Fête de la musique c’est crier fort, se taper l'un l'autre, jouir un instant et s’oublier beaucoup.

Je me souviens d’un temps où, je crois, la musique suffisait à nous rendre joyeux, c’était la base, une bande de potes et des délires, l’effervescence de la nuit et la tête engourdie par les rires alentours.

Si j’te parle de Woodstock ça va t'amuser parce que niveau défonce on atteignait le paroxysme, mais je ne crois pas qu’il était question d’oubli, je crois qu’il était question de liberté, de changement, d’espoir et de beaucoup de love. De gens tout nus aussi mais là n'est pas tellement le propos.

En 2012, tu fumes et tu bois pour oublier que t'as pas d'avenir, pour oublier que c'est grave la demer, et le prix des consos te ramène à la réalité, t'aurais mieux fait d'aller au supermarché du coin acheter de la Pelure d'Oignon dégueulasse.


tumblr m14owiXQqb1qdn0c1o1 500 large


Moi le 21 juin, j'étais avec mon ami Christophe, c'était le jour le plus long mais on n'a pas vu que la nuit tombait tard parce que le ciel était noir et lourd.

Un peu comme notre avenir.


Je vous embrasse.

P.S : Si un jour t'as besoin de mettre la grosse ambiance, tu m'appelles.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Angela Donava 28/06/2012 17:09

Jolies photos!!!

Angela Donava
http://www.lookbooks.fr

Estelle 25/06/2012 16:38

Je suis heureuse de ne pas faire partie de cette jeunesse, mais je reste quand même triste pour elle.
Je n'ai pas besoin de boire pour rêver.
Je n'ai pas besoin de fumer pour être heureuse.
Je n'ai pas besoin de me défoncer pour y croire, encore un peu.
Mais je comprends que la jeunesse soit en déclin face à ce que lui offre l'humanité actuelle...

Angela Donava 25/06/2012 11:55

Super post! Tres interessant!!!

Angela Donava
http://www.lookbooks.fr

Jade 24/06/2012 13:30

( ♥♥♥ ) c'est justement ce BIM qui n'existe que si on boit. Je n'ai plus eu de BIM depuis des années, et franchement, ça fait du bien :)

Elisa 24/06/2012 13:36



Ahah ! MORT AUX BIM ♥ ♥ ♥



Jade 24/06/2012 13:07

Grosse ambiance ! ... ^^
Pour avoir bu et fumé comme une dingue, (et avoir arrêté définitivement), je peux dire que même si ça fait oublier un peu, ça augmente cette insécurité face à l'avenir. L'alcool fait l'effet désiré
à court terme et l'effet inverse à moyen terme. Je dis ça je sais que ça ne changera rien, que ceux qui se mettent des mines continueront, mais juste j'aimerais leur dire que s'ils arrêtent de
boire beaucoup, la vie leur semblera encore bien moins noire. Genre modération = espoir.
je sais pas si je me suis bien expliquée...

Elisa 24/06/2012 13:18



Tes commentaires me font toujours très plaisir ♥, comme je viens de le dire à mon ami Christophe, l'alcool c'est s'endormir un peu. Parfois plein de choses ne vont pas dans ta vie et en dormant
tu oublies tout ça, mais le réveil est super brutal, tout refait surface d'un coup, BIM. Et le lendemain de cuite tu réalises, premièrement que ton attitude a été pitoyable, et surtout que rien
n'est résolu, et la désillusion est rude.