5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 11:40

1268722471
Sean Penn m’émeut. J’avais vraiment envie de vous parler de ce mec, parce qu’il est grand.

Je me suis récemment intéressée à la vie de plusieurs personnalités derrière la façade « showbiz » (je suis d’ailleurs en train de lire ‘Les vies secrètes de Marilyn Monroe’ mais je reviendrai plus tard sur ce sujet).

Derrière les rôles et les soirées de gala, ce sont les failles, les accès de colère, les causes défendues qui, selon moi, ont vraiment de l’intérêt.

Sean Penn a tout compris à cette société pourrave et matérialiste. ‘Into the Wild’, ou l’éloge du rejet des principes de la société moderne, c’est lui. Bon honnêtement, je n’ai jamais réussi à mater ce film jusqu’à la fin, pas que ce soit un navet, loin de là, mais je pense que cette oeuvre aux allures de documentaire est une sorte de voyage intérieur auquel le spectateur doit se soumettre pour en capter réellement la quintessence. N’étant pas une femme soumise, t’as vu quoi.

2007_into_the_wild_008.jpg

Dernièrement, j'ai été frappée par ses choix cinématographiques. J’ai dû voir une dizaine de films de Sean Penn sans réaliser la complexité et l’engagement de chacun des scénarii. Ce mec est un dieu vivant qui incarne des rôles tels que celui d'un attardé mental dans ‘Sam, je suis Sam’, d'un homme politique gay dans ‘Harvey Milk’, en passant par une ex star du rock à la recherche de nazis dans le prochain ‘This must be the place’.

Il y a toujours une sorte de fil conducteur dans ses rôles : un engagement pour la différence et la défense de l’égalité des droits.

Hier, j’ai maté ‘Harvey Milk’ de Gus Van Sant. Par certains aspects, ce film m’a fait penser au slogan de Coluche lorsqu’il s’est présenté à l’élection présidentielle de 1981 (sauf qu'en réalité c'est Coluche qui a copié parce qu'Harvey c'était en 78) « J'appelle les fainéants, les crasseux, les drogués, les alcooliques, les pédés, les femmes, les parasites, les jeunes, les vieux, les artistes, les taulards, les gouines, les apprentis, les Noirs, les piétons, les Arabes, les Français, les chevelus, les fous, les travestis, les anciens communistes, les abstentionnistes convaincus, tous ceux qui ne comptent pas pour les hommes politiques à voter pour moi, à s'inscrire dans leurs mairies et à colporter la nouvelle. »

Et James Franco nu dans la piscine quoi. 23:08. OMFG.

Milk4
3-rharvey milk sean penn james franco josh brolin emile hirsch


Harvey Milk, c’est le gars qui voit dans l’avenir un monde meilleur, un monde où un homme pourrait embrasser un autre homme et lui donner la main en public sans être considéré comme un monstre ou une bête curieuse, un monde où l’on défendrait les gens qui ne comptent pas pour la société.

Ce film est une histoire vraie. Y a vraiment un mec à San Francisco qui a foutu la merde dans les années 70 pour s'être présenté au Conseil Municipal en clamant haut et fort qu’on naît libres et égaux en droits, et il s’est fait buter pour ça.

Et qui d’autre que Sean Penn pouvait incarner ce rôle ? Le mec a quand même pris position pour la légalisation du mariage homosexuel lors de la cérémonie des Oscars en 2009 et a demandé à Schwarzenegger de faire du 22 mai, date de naissance d’Harvey Milk, un jour commémoratif pour toute la Californie.

Je pense que beaucoup d’autres à Hollywood ont un égo tellement surdimensionné que les gays ils s’en trimballent.

Dans ‘Sam je suis Sam’, il incarne le rôle d’un père qui a l’âge mental d’un enfant de sept ans. Fan des Beatles, il appelle sa fille Lucy Diamond (je trouve ce prénom trop coule). Un jour, les services sociaux retirent à Sam la garde de sa fille et la placent dans une famille d’accueil, déclarant qu’il n’a pas les capacités mentales de l’élever correctement. Sam va alors se battre pour récupérer ses droits. Le rôle de Lucy est interprété par Dakota Fanning, la meuf de ‘Somewhere’, et celui de l’avocate par Michelle Pfeiffer. Ca fait du beau monde tout ça les mecs.


2002 i am sam 012591330352052903,eiS 7eTsXf8VhB6Rvek3vNZAI9mnvvYeqPVzTfsRxpkA4+dduLj


Il y a un passage que j’adore dans ce film, celui où, lors du procès, à la question « Pourquoi pensez-vous que Lucy doit vivre avec vous ? », Sam répond en citant une anecdote sur la chanson ‘Michelle’ des Beatles. Il raconte que Paul Mc Cartney n’avait écrit que le début de cette chanson et était incapable de trouver un bon refrain, il a alors été voir John Lennon qui a composé le passage qui dit « I love you, I love you, I love you … », sans ça la chanson n’aurait pas été la même, ces deux là étaient faits pour se compléter, comme Lucy et lui.


Je vous conseille vivement ces deux films, ainsi que ‘This must be the place’ qui sortira le 24 août dont voici un extrait :


Sean Penn est beau et grand et il milite pour des causes auxquelles il croit, quitte à passer pour un traître aux yeux des Américains. C'est un marginal et j'aime tout ce qu'il incarne.
Faîtes l’amour pas la guerre,  peace and love, orgies géantes e tutti quanti, j’aime les gays, j’aime les Noirs, j’aime ta mère, j’aime Sean Penn et fuck le FN.
Bien à vous.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Elisa - dans Cinéma - TV
commenter cet article

commentaires

Alex 05/07/2011 19:42


J'ai vu la vidéo des oscars où il parle du mariage homo, il était ému, j'aime bien cet acteur aussi.

:)


KiKoTe 05/07/2011 15:45


Je suis aller le voir au ciné Harvey Milk et j'avoue avoir penser, après avoir vu le film Tree of Life à m'intéresser un peu plus à cet acteur. Rien que le nom "Sean Penn", ça sonne tellement bien,
et il est tellement belle gueule qu'il faut s'intéresser à lui :-D

J'aime la dernière phrase de ton article en tout cas :)
Je vais voir ce que je pourrais mater comme film dans lequel il joue.


Elisa 05/07/2011 16:05



Belle gueule toi-même! J'avoue qu'il est bégé sa mère. Je n'ai pas vu 'Tree of Life' mais je veux le voir, surtout parce que tout le monde dit qu'il est naze et que je veux me faire ma propre
opinion.


Mate 'Mystic Rivers' ou 'The Game' avec Douglas aussi, génial.


Love.



Julie 05/07/2011 15:25


J'vais regarder harvey milk ce soir moi!