13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 12:49

Nouveau dossier11
Campagne de pub du magazine Marie Claire pour le dépistage du cancer du sein en 2009.


Marie la chic fille c’est un peu mon idole, c’est la meuf qui va t’ouvrir les yeux sur un truc que t’avais devant la gueule depuis des lustres et demi et que tu devais être bigleuse pour pas le voir ou je ne sais pas. 

Dans son dernier post, Marie nous parle des complexes, Marie a toujours l’art de décrire ce que tu vis sans même l’avoir jamais vue, Marie c’est trop ma copine du cœur, comme dirait ma pote Elodie, « un concentré de vérité cette meuf ».

Alors je voulais revenir sur le post de Marie, c’est quand même vachement important les complexes dans la société.

Moi depuis la 6ème, j’ai un gros complexe de eins. C’est pas comme si à douze ans t’étais super bien, genre à l’aise dans ton corps, quand t’as des machins qui te poussent de partout et que tu deviens ce qu’on appelle une femme.

Mon complexe venait principalement du fait que j’avais des seins et que les autres filles n’en avaient pas, alors les garçons préféraient sortir avec moi.

Je me suis sentie un peu femme objet, comme dans les films pornographiques pas très jolis. J’ai commencé à me demander pourquoi moi j’étais comme ça, pas dans la norme, alors que les autres jouaient encore à se mettre des oranges sous le tee-shirt.

Et ça n'est pas allé en s'arrangeant, j’étais la fille à gros nibards que tu fantasmes dessus avec la veuve poignet et que tu racontes plein de choses moches à son sujet, je me sentais un peu sale et dans le même temps, à treize ou quatorze ans, intellectuellement parlant tu brilles pas des masses, alors je m’habillais comme une fille légère, je jouais de ça. Les autres filles ne m’aimaient pas trop, parce que j’étais bien dans ma peau, du moins je le laissais paraître, et les garçons me regardaient beaucoup.

Alors on m’a souvent attendue à la sortie du collège pour me taper fort, je ne garde pas un très bon souvenir de ces années là, tout ça à cause d’une paire de seins, c’est un peu bête.

tumblr m0or6ixRND1r2cbono1 500 large

Souvent j’ai dit à ma maman que je n’aimais pas mon corps, qu’à la moindre occasion j’aurais recours à la chirurgie pour devenir une fille normale, acheter mes soutien-gorge chez H&M, un joli un peu rembourré que tu crânes, tout ça, et puis après j’ai grandi.

L’autre jour j’ai vu une affiche publicitaire pour je ne sais quelle marque de lingerie, avec une meuf qui se la raconte j’ai de la poitrine et beaucoup d’argent pour acheter un soutif que toi tu payes un mois de crédit avec, et cette affiche je l’ai trouvée choquante, parce que les procédés marketing nous la jouent clairement aguicheuse, et ça ça ternit l’image de la femme, ça la rend perverse.

On connaît le penchant qu’a la gente masculine à violer des jeunes vierges, et ce genre de propagande voyeuriste met clairement de l’huile sur le feu.

Si on parle un peu de psychologie (parce que tmtc qu’ici on est sur un blog de connasse bac+5 qui se la raconte j’ai trop de culture G), si on analyse un peu la psychologie de la femme, on réalise que toute femme normalement constituée a des complexes, toutes sortes de complexes plus ou moins fondés qu’elle rabâche sans arrêt.

S’accepter, accepter son corps, est le fruit d’un long travail sur soi, un travail qui devient automatique avec l’âge, avec la maturité, la personne que l’on voit dans le miroir c'est soi, on connaît ce corps dans les moindres détails, on l’aime un peu finalement, il est familier, c’est la maison de notre âme.

Et puis il y a la société. Il y a des plans marketing qui te foutent les boules et qui créent des obsessions chez les hommes. Alors dans la rue ils te reluquent et dans leur regard tu vois beaucoup de choses mais très peu de bienveillance, tu vois de l’envie, tu vois du désir, et ces regards là ils sont malsains sur ton corps qui s’accepte doucement.


Capture plein écran 13032012 114546.bmp

« Forced observation », photographie de Jérémy Park en hommage à Magritte.


Ce qu’il faudrait changer aujourd’hui, ce n’est pas son propre corps, c’est l’image que la société renvoie de ce corps.

Aujourd’hui j’apprends doucement à aimer ce que je vois, et j’aimerais voir dans le regard des autres un peu de respect.

 

C’était un peu long, je vous embrasse.


Capture-plein-ecran-23012012-1807091


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Agoaye 24/04/2012 17:20

... ou alors il faut s'appliquer à s'en foutre. Ca a été ma méthode et je la trouve plutôt bien pensée (normal, c'est moi qui l'ai pensée...)
Tu me trouve moche ? ben tant pis, tu sais pas ce que tu rates...
Tu me trouve plate ? (oui parce que moi c'est plus de ce côté là que pèse ma balance) ben ouais mais moi j'aime bien, alors fuck.

Dju' 18/03/2012 15:45

Je suis d'accord avec ton propos. Cependant une phrase me choque grandement dans cet article:
"On connaît le penchant qu’a la gente masculine à violer des jeunes vierges, et ce genre de propagande voyeuriste met clairement de l’huile sur le feu. "
Alors certes, on ne vit pas dans le monde de Oui oui, mais tu ne crois pas que tu stigmates ces messieurs?
Entendons nous bien, je ne cherche aucune excuse aux violeurs, le viol est un crime épouvantable. Même si l'humain demeure un animal, il faudrait areter le sexisme en disant que les hommes ne
savent pas se comporter autrement que comme, des vicelards aux regards concupissants au mieux, ou des criminel au pire...

Elisa 19/03/2012 00:37



Hum...ce commentaire me plaît bien. Disons que, et ça n'engage que moi, sans me la raconter, dans la rue il ne se passe pas un jour sans qu'un tocard ne me sorte une connerie du genre "bien
charmante, t'as pas un 06 ?", et le gars en question s'en trimballe de savoir si j'ai mon bac ou si j'aime la poésie du XVIIè. Les messieurs aux pensées bienveillantes sont fort peu nombreux
comparés aux vicelards dégueulasses qui traînent aux terrasses et passent la journée à mater les culs qui passent. J'admets que mes propos soient violents et caricaturaux mais c'est du vécu. Et
je maintiens ! Et puis c'est cool de choquer.



Blondy Valentine 14/03/2012 23:29

Bravo pour cet article! En effet, tout le monde a des complexes! Moi même, j'ai beaucoup de mal à accepter mon corps (et je suis passée par plusieurs maladies à cause de cela) et concernant les
seins, j'essaie d'accepter le fait que, contrairement à toi, ils sont tout petits ! ^^
Bref, très bon article qui fait du bien, paradoxalement !
Bisous bisous
blondyvalentine.blogspot.com

Elisa 15/03/2012 00:37



C'est mignon les petits seins, ça me fait penser à la chanson d'Olivia Ruiz "(...) deux noisettes, CRAC, tu les manges !" =)



Marion 14/03/2012 22:46

Super article!
Moi je complexais sur mes seins en permanence... Les mecs qui sortent avec toi parce que les gros seins c'est leur truc, au collège le grand jeu des mecs c'était de s'amuser à me les toucher dans
la cours de récré... C'était l'horreur.

Puis c'est devenu une douleur autrement plus difficile, une douleur physique à cause du poids.

Je me suis fais réduire la poitrine il y a 5 mois pour raisons de santé, et il n'y a pas que le poids de mes seins qui s'est envolé mais aussi tous les complexes qui allaient avec.

Mon kiff cet été? Des dos nus et des robes bustier et me balader sans soutif pour la première fois depuis mes 13 ans, une liberté terrible !


Bises


Marion
www.shoezilla.fr

Elisa 15/03/2012 00:34



Des dos nus et des robes bustier...les trucs que je mettrai jamais, ou alors avec des bretelles transparentes que c'est encore plus cheum. Je ne peux que t'envier et je me doute que le chemin
avant d'en arriver là n'a pas dû être facile, tu mérites amplement cette liberté. Je te souhaite un très joli été toute nue ♥



Little Whale* 14/03/2012 21:32

Ha mais je suis totalement d'accord avec toi :) Si on jugeait autant les mecs sur la taille de leur zizi (je savais pas trop quel mot utiliser, zizi c'est joli ^^), y'aurait peut être des
changements. J'ai jamais compris comment on pouvait rabaisser une fille sur la taille de ses seins, alors que bon, on rabaisse pas les mecs sur la taille de leur zizi.

(j'ai 5 ans, bonjour)

Elisa 14/03/2012 21:48



Ahah tu me fais rire ! Un moineau, c'est bien ça ;-)



Little Whale* 14/03/2012 21:03

Eh ben, figure toi, que moi, c'est tout le contraire. J'étais super complexée de ne justement pas avoir de seins. Même qu'on m'a appelé Planche A Pain (PAP) pour les intimes. Enfin bon, vive le
collège.

Elisa 14/03/2012 21:28



Et maintenant c'est super tendance, tous les mannequins ont très peu de poitrine et personne ne les traite de PAP. Si Kate Moss faisait un bonnet E ce serait forcément une pute. Elle est belle la
société hein ?



BricArtBrac 14/03/2012 19:37

Top article, bravo!

Mel 14/03/2012 19:26

Tt d'abord bravo et surtout merci, merci merci !!!!!

Parce que quant j'était ado, j'osai même pas dire à mes copines que je complexai, je pensait que je n'avais même pas le droit de complexer sur quelquechose que toutes jalouseai !!Alors je te dis
pas le malaise: je me bandai la poitrine ou portait du xxl histoire de masquer l'angoisse ; le sport j avais arreté par ce que en plus d'etre imposante quant tu saute , tu court , tu bouge (tu vit
quoi !) bah c pire: Tu replie tes bras dessus pour pas qu'elle bouge et tout le monde te demande comment tu fait pour avoir froid alors tu est en train de courrir ! MDR. La piscine j'en parle pas
bien sur par ce que en plus je suis plutot fine donc ça ressort !(Mais là t'as VRAIMENT froid alors ça passe mieux: on te prend moins pour une dingue !) Je remercie grandement l'inventeur du
"minimiseur" ça a simplifié ma vie !
Alors bcp d'entre vous vont me dire "mais de quoi elle se plein celle là ! vu qu'elle a une poitrine et pas de problemes de poid !" Et bien c'est de ça que je voulais parler au debut ! Pas le droit
se complexer !
Maintenant j'ai un peu vieilli et la gravité a commencé a faire son action (et la grossesse de mes jumeaux y a participé !)et vous me croirez si vous voulez mais depuis je suis soulagée !(C'est à
ce moment là que les gens se disent "elle est vraiment dingue !")
Car mm si ma poitrine descend un peu et bien on la remarque moins ! (Ca change pas la taille de bonnet faut pas rever non plus ! lol)J'apprend à m'accepter comme ça , alors courage les filles !
M**** aux critiques ! Et les filles qui courent avec les bras sur leurs poitrines CREVENT DE CHAUD COMME TT LE MONDE ! (^_^)

Elisa 14/03/2012 21:25



Oui je revois tout à fait l'angoisse au collège quand tu devais faire cinq tours du gymnase et que t'avais les machins qui sautaient à droite à gauche, pour peu tu te crevais un oeil. Joie. C'est
vachement joli les soutifs de chez Decathlon qui t'écrasent les nibards, et quand t'achètes pas ça tu dois dépenser 80 boules chez Orcanta pour trouver ta taille, vraiment, avoir une poitrine
hors norme c'est bien pour les riches.



charlène 14/03/2012 19:12

Oh une photo avec des seins et dès les premières lignes je vois " madeira" ma petite île à moi, incroyable ! si rare que je m'en frotte les yeux, pour ne rien gâcher à tout cela, une argumentation
qui se gobe sans effort et qui dédramatise!
Pfiou ! Eh ben ! Drôlement sympa ce blog !
au fait, j'espère que " Franck" appréciera son voyage! ;)
Bonne continuation

Elisa 14/03/2012 21:21



Je crois que Franck est rentré, je lui demanderai. Merci Charlène, le langage que Franck n'aime pas aide grandement à "gober sans effort", même si c'est loin de Shakespeare.



Wxug 14/03/2012 15:54

Tiens, la fin de rappelle le dernier billet que j'ai fait pour So Busy Girls.
Rassures toi, tous les hommes ne regardent pas une femme dans la rue qu'avec un regard lubrique... heureusement ! ;-)